Logo Allmyblog
Logo Allmyblog
Lien de l'article    

SCHIZO-NON

Schizophrénie hallucinatoire paranoïde mystique.
Etre en délires, c’est croire en l’imaginaire et le vivre dans la réalité.
La parole de Dieu : quelle parole. Dieu a dit, mais à qui l’a-t-il dit ?
Quand le ciel s'ouvre à toi et m'appelle par mon nom...c'est la psychose qui a pris le dessus. La folie, c'est quelqu'un qui te donne des ordres ; tu penses que c'est Dieu...
Schizophrénie et religion même combat, .
Zyprexa est utilisé pour traiter une maladie qui s’accompagne de symptômes tels que entendre, voir, sentir les choses qui n’existent pas, avoir des croyances erronées.
La schizo, la seule maladie qui se vénère.

Contacter l'auteur de ce blog

CATEGORIES
- Schizophrénie
- Psychose
- Croyances
- Religions

5 DERNIERS ARTICLES
- SCHIZOPHRENIES
- Double personnalité.
- Microbiote.
- Farceurs.
- Dangerosité sectaire.
Sommaire

5 DERNIERS ARTICLES COMMENTES
- Religion-schizophrénie.
- Plagiat.
- Stigmatisation.
- XEPLION.
- Javann.

CALENDRIER
LunMarMerJeuVenSamDim
01
02030405060708
09101112131415
16171819202122
23242526272829
3031
<< Janvier >>

BLOGS FAVORIS
Ajouter schizo-non à vos favoris
 Hallucinations. Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 

Cannabis et Chrétienté.

La Plante de la Gentillesse.
Source :

www2.esoblogs.net/2372/la-plante-de-la-gentillesse-cannabis-et-chretiente  
Par Chris Bennett
« Dans le numéro de juin 2002 de « High Times », nous avons discuté de l’utilisation du cannabis dans la préparation de l’huile de consécration et de l’encens du Temple, et c’est en retraçant l’histoire de ces produits enrichis au cannabis que nous avons pu démontrer leur utilisation continue jusqu’à la période du Nouveau Testament.
En fait, si Jésus n’avait pas utilisé l’antique huile de consécration enrichie au cannabis, il n’aurait jamais pu prétendre au titre de Christ !»
Les hallucinations sont vécues plus vraies  que la réalité et la personne soumise ne peut qui croire sans réserve. C’est pour cette raison que les hallucinations se prolongent par des délires d’imagination ; lesquels permettent de donner un sens, une justification à ses perceptions, une raison inaltérable jusqu’à aller parcourir le monde, d’être persuasif pour en diffuser le contenu -bien en marge de la réalité du vécu au quotidien- jusqu’à en faire des adeptes.

Si votre fils vous affirmait cette déclaration : «Tu n’es pas mon père, je suis le fils de Dieu». Qu’en penseriez-vous ?

L’essentiel sur l’irréalité : http://champion20.monsite-orange.fr

  Lire les 17 commentaires | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 06-12-2010 à 13h17

 Après 20 années, toujours l’immobilisme dogmatique. Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 

Hallucinations, sensations de fusion avec le monde.

http://forum.doctissimo.fr/psychologie/dieu-religions/mysticisme-serotonine-psychoses-sujet_9309_1.htm

Neurotransmission.

Des neurothéologiens, plutôt que d'identifier des aires cérébrales, travaillent sur la chimie du cerveau. Dans les années 1990, des travaux sur les effets produits sur le cerveau par les drogues psychédéliques montrent que celui-ci réagit aux molécules de LSD et de psylocine (présente dans un champignon hallucinogène) comme s'il s'agissait de la sérotonine, un neurotransmetteur (transmettant l'information d'un neurone à l'autre) que l'on savait déjà impliqué dans les sensations de faim, de soif et de sommeil.

Altération sensorielle.

Et ce, parce que leurs structures moléculaires sont très proches. Ce qui, au final, est susceptible d'engendrer des modifications de la perception sensorielle, des hallucinations, des sensations de fusion avec le monde et autres états similaires à ceux produits par ces drogues.

Etats mystiques.

Or, ces états correspondent à ceux décrits par les mystiques de toutes les religions…  
De là à supposer que les expériences mystiques naturelles (sans influence de drogues) puissent être provoquées par la sérotonine, il n'y avait qu'un pas. Un pas franchi en 2003 par Jacqueline Borg. Cette neurobiologiste de l'université Karolinska de Stockholm (Suède) a pu établir, en scrutant – toujours avec une caméra TEP – le cerveau de quinze volontaires, que la propension à la religiosité (selon un questionnaire de 238 items) dépend du taux de sérotonine.

Molécule de la foi.

Plus fort : parmi les 25 aspects de la personnalité des volontaires évalués par le TCI, la religiosité se révèle l'unique paramètre corrélé avec le taux de sérotonine...

 

Les religions appartiennent au négationnisme.

« Dieu » parle et montre mais n'écrit jamais à personne.

http://schizo-non.allmyblog.com/183-la-parole-de-dieu.html

 

Une maladie ne se vénère pas, elle se combat, c'est un devoir de santé mentale.   

L'essentiel : http://champion20.monsite-orange.fr

  Aucun commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 07-12-2010 à 12h05

 Sommes-nous pilotés par nos gènes ? Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 

La schizophrénie au crible de la génétique.

Article source : www.larecherche.fr/content/recherche/article?id=17812

 

Un outil moléculaire pour le diagnostic et la recherche pharmaceutique.

Psychose délirante relativement fréquente, la schizophrénie est encore bien mystérieuse.

Elle a de multiples visages et on ne sait pas quelles en sont les causes exactes.

Les études épidémiologiques révèlent une composante génétique de la vulnérabilité à la maladie. Mais on ignore si les critères de diagnostic clinique retenus pour classer les malades sont pertinents au plan biologique.

Cela n'interdit pas de repérer, au moyen de cartes génétiques et d'outils statistiques, des régions du génome spécifiques des schizophrènes.

Bien qu'à ce jour aucun gène n'ait pu formellement être identifié, il y a de bonnes raisons d'espérer.

Ces recherches avancent à grands pas depuis dix ans et la génétique moléculaire est appelée à jouer un rôle de tout premier plan dans la compréhension de la maladie mentale. Avec son concours, la psychiatrie est clairement entrée dans une nouvelle étape de son histoire.

Réponse OUI.

L’essentiel : http://champion20.monsite-orange.fr

  Lire les 18 commentaires | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 08-12-2010 à 12h42

 Les drogues dites «douces». Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 

Multiplicateur par 6 le risque de décompensation schizophrénique.

Sans le cannabis, il y aurait environ 20% en moins de jeunes en psychiatrie.

 

NOUVEAU REGARD SUR LE CANNABIS.

Article UNAFAM publié dans la revue « Un autre regard » n°4-2005.

Par le Professeur de pharmacologie Jean Costentin – Faculté de Rouen.

 

« On assiste au rajeunissement de l’usage du cannabis (marijuana, shit...), à l’accroissement du nombre de personnes qui s’y adonnent et à la diffusion de produits dont la teneur en principe actif, le tétrahydrocannabitol (THC), est décuplée relativement à celle des produits d’antan. Simultanément sont produites des données épidémiologiques qui soulignent sa nocivité, tandis que des études neurobiologiques éclairent enfin des mécanismes d’action.

 

Cette revue présente diverses données récemment acquises sur les récepteurs du THC, sur les substances endogènes qui les stimulent (endocannabinoïdes), sur les différents effets qu’elles modulent, sur la pharmacocinétique du THC, ses propriétés addictives intrinsèques, ses interactions avec l’alcool et l’héroïne, ses effets psychotoxiques en matière d’anxiété, de dépression, de perturbations cognitives, de schizophrénie, de comportements violents.

Tous ces éléments sont en rupture flagrante avec les propos erronés et banalisants qui continuent d’être tenus sur cette drogue. »

 

La prévention est l’unique recours.

Il courant de croire, dans l’opinion publique, que la schizophrénie affecte les personnes jeunes uniquement parce qu’elles ont consommé des drogues.

Le pré-schizophrène en vulnérabilité -non décompensé- est une personne en souffrance psychique ; n’ayant pas connaissance de sa « maladie » cela le prive de l’urgence de soins psychiatriques indispensables, alors son unique recours de facilité est de consommer des drogues dites « douces » pour tenter de calmer ses angoisses.

 

Le cannabis, par son THC persistant, est un « faux ami », car il est un facteur déterminant de décompensation dans la maladie.

 

Tant que la prévention explicative -sur le contenu des symptômes de la schizophrénie- est totalement absente, le problème reste insoluble car les jeunes ne sont nullement préparés à comprendre l’origine de leurs souffrances et de ce fait rejettent l'hypothèse d'une réelle maladie.

 

http://maurice.champion20.pagesperso-orange.fr/Cannabis.htm

  Aucun commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 09-12-2010 à 13h05

 Les Délires. Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 

« On doute de la réalité, on ne doute jamais de son délire.»

Edouard Zarifian – (1941-2007) - Psychiatre - Les jardiniers de la folie.

 

Troubles idéo-affectifs formés de mouvements, de perceptions et de sentiments erronées auxquels le sujet adhère de façon INEBRANLABLE.

Quelques grandes catégories :

·       Mystique et ésotérique : délire en rapport avec les Ecritures saintes, la parole divine, une mission ésotérique et divine à accomplir, des forces obscures, du Mal ou du Bien.

·       Fantastique : discours visionnaire avec fantasmagorie souvent dramatique voire salvatrice (proche du thème précédent), conviction d’une relation avec une vie extra-terrestre.

·       Persécution : conviction délirante d’être victime de préjudices, d’agressions, de l’hostilité d’autrui. Le sujet persécuté pense être l’objet d’une machination ou d’une conspiration.

·       Mégalomanie ou de grandeur : c’est une surestimation de soi qui à l’évidence n’est pas conforme à la réalité. Ce thème est fréquemment observé dans la manie délirante. Une telle thématique délirante donne lieu à des troubles du comportement : projets pharaoniques, entreprises grandioses, dépenses somptuaires et contacts inappropriés…

·       Jalousie : le délirant jaloux a la conviction erronée que l’être qu’il aime lui en préfère un ou une autre. Il fonde cette conviction sur les plus petits indices. Toute son action va alors être guidée par la recherche de la preuve absolue de sa conviction délirante grâce à des investigations inquisitoriales multiples.

·       Érotique : le délire à tonalité érotique est souvent un délire mégalomaniaque centré sur la puissance sexuelle du patient.

·       Érotomaniaque caractérisé par la conviction délirante d’être aimé. En général, le patient pense être aimé d’un personnage jouissant d’un certain prestige avec lequel il n’a que des relations lointaines. On parle de délire passionnel qui s’observe en général chez un patient paranoïaque. Le délirant passe par trois phases : d’espoir, de déception puis de rancune quand il s’aperçoit qu’il n’est pas aimé, dernière phase où le passage à l’acte meurtrier est vraisemblable.

·       Auto-accusation : ce thème délirant traduit un jugement très défavorable que tient le sujet sur lui-même, hors de toute réalité. Se trouve en général associés une auto-dévalorisation, un sentiment de ruine et de culpabilité. Est très caractéristique de la mélancolie délirante.

·       Hypocondriaque : préoccupations corporelles, hors de toute réalité, centrées sur la maladie, la transformation corporelle, centrées souvent sur les modifications d’un organe particulier.

·       De négation d’organes : conviction délirante de mort d’un organe voire du corps tout entier. Constitue le syndrome de Cotard qui se trouve dans certaines mélancolies délirantes.

 

L’essentiel : http://champion20.monsite-orange.fr

  Aucun commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 10-12-2010 à 12h53


|<< <<<  1   2   3  | 4 |  5   6   7   8   9   10   11   12  >>> >>|


SYNDICATION
 
Fil RSS 2.0
Ajouter à NetVibes
Ajouter à Google
Ajouter à Yahoo
Ajouter à Bloglines
Ajouter à Technorati
http://www.wikio.fr
 

Allzic en direct

Liens Commerciaux
L'information à Lyon
Retrouvez toute l'actu lyonnaise 24/24h 7/7j !


L'information à Annecy
Retrouvez toute l'actu d'Annecy 24/24h 7/7j !


L'information à Grenoble
Retrouvez toute l'actu de Grenoble 24/24h 7/7j !


Application Restaurant
Restaurateurs, demandez un devis pour votre application iPhone


Fete des Lumières
Fête des lumières : vente de luminaires, lampes, ampoules, etc.

Votre publicité ici ?
  Blog créé le 21-11-2010 à 18h40 | Mis à jour le 01-01-2017 à 14h55 | Note : 9.17/10